Notre équipe

Johanna

Coach médico-sportif

Depuis 2010, je suis titulaire d’un BAC+3 licence STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives), spécialisation APAS (Activité Physique Adapté et Santé). Le sport a contribué dès mon plus jeune âge à forger la personne que je suis, il est pour moi essentiel, vital et apaisant.

Je pratique la danse, l’athlétisme et le badminton, sports qui en plus de la formation MON COACH SPORTIF TRAINING ® m’ont permis de perfectionner mes séances de coaching sportif et d’adapter au mieux les séances d’entraînement de mes clients.

L’activité physique devrait être un élément incontournable de notre société comme moyen de prévention au stress et nous permettant de rester en bonne santé. Je suis donc à votre disposition pour vous accompagner vers votre objectif.

Johan

Coach médico-sportif et gérant

Issu d’une formation dans le domaine de la santé et de l’activité physique, je suis le précurseur du coaching sportif à domicile en France.

Mes 10 années d’expertise dans le sport et la santé m’ont permis de développer ma propre vision du coaching sportif qui séduit aujourd’hui les plus grands.

Dylan

Coach médico-sportif

Depuis 2017, je suis titulaire d’un BAC+3 licence STAPS (Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives), spécialisation APAS (Activité Physique Adapté et Santé).

Avare de connaissances, j’aime comprendre le fonctionnement du corps humain et c’est de cette compréhension et de la formation MON COACH SPORTIF TRAINING ® que je tire l’efficacité des séances que je propose à mes clients par une adaptation total à la personne.

Je pratique la musculation, et le football, sports qui m’ont permis d’avoir l’esprit d’équipe et la volonté d’atteindre un objectif.

Ces deux valeurs se retranscriront avec vous car je forme une équipe avec mon client pour atteindre ses objectifs.

COMMENT PERDRE DU POIDS, SELON UN COACH SPORTIF ?

Il faut savoir qu’une consultation médicale sur 10 liée à la fatigue peut être causée par la déshydratation. Il s’avérerait que le mécanisme de notre cerveau qui nous signale que nous avons soif est souvent confondu avec la faim », ce qui va certainement pas nous aider à gagner la bataille du renflement.